• CM du 18 mai 2015

    RETOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 mai 2015

    CM du 18 mai 2015

     

        

                                               Suite à la démission de Mr Jean Robert Surot annoncée par voie de presse, le Conseil a donc  accueilli un nouvel élu. Le Maire nous a alors expliqué que les délégations confiées jusqu’alors à Mr Surot seraient réparties entre certains adjoints : Mr Vicente et Mr Lefeuvre. Lors de la mise en place des délégations, Mr Surot devait en assurer toute  une liste à la Prévert. Notre groupe a émis quelques doutes sur la disponibilité de l’équipe majoritaire à prendre en charge plus de missions. Ce à quoi Mr Vicente a répondu qu’il s’agissait d’une simple question d’organisation, à voir que l’organisation ne doit pas être encore si bien rodée puisque le site de la ville n’est toujours pas à jour. Pourtant on aurait pu croire que ce soit une de ses priorités !

    Nous avons déjà évoqué le tarif du centre aquatique dans un article. Vous connaissez notre position : un tel équipement doit rester accessible à tous.. Nous avons bien entendu voté contre.

    Nouvelle incohérence : on nous demande de confier au SIEML la réalisation de l’éclairage public pour le terrain synthétique alors qu’un appel d’offres vient d’être lancé. Pourquoi ne pas attendre le résultat de cette consultation pour faire un choix ? Les arguments avancés par l’Adjoint à l’aménagement sont nébuleux et ne nous ont pas convaincus.

    L’Adjointe à la culture a présenté le tarif pour le secteur culturel. Une augmentation de 2% raisonnable était tout à fait cohérente. Toutefois, nous avons demandé à ce que le tarif réduit dont peuvent bénéficier les élus soit retiré. En effet, lors des précédents Conseils les efforts sont demandés aux associations, aux services pour réduire les dépenses. Alors pourquoi maintenir un privilège comme celui-ci ? L’exemple doit être donné en commençant par nous. Et pourtant ce n’est pas l’avis de Mme l’Adjointe qui maintient ce privilège. Nous avons donc décidé de ne pas participer à ce vote, le conflit d’intérêt nous semble manifeste dans la mesure où les élus s’attribuent des avantages.

    Enfin le Conseil s’est terminé sur une nouvelle démission surprise, celle de Mr Provost.