• CM du 20 octobre 2014

    CM du 20 octobre 2014  La démocratie selon l’adjoint à la communication et à la proximité

     

     

     

    Lors du conseil municipal du 20 octobre 2014, l’adjoint à la communication et à la proximité (de lui-même sûrement !) a montré son vrai visage et sa façon de considérer les 58 % d’électeurs qui ont voté pour la minorité qui siège au conseil municipal :

    ·         Pas le droit d’être présent lors des réunions des conseils de proximité de secteur (CPS) pour entendre les remarques et avis des habitants de chaque secteur

    ·         Pas le droit de participation à l’élaboration de la charte des CPS : charte établi à 21 dixit l’adjoint ! Sont-ce les 21 élus de la majorité ou les 21 personnes issues des feu CCQ ? notons également que le vote de la création des CPS et de la Charte est voté lors du conseil municipal du 20 octobre, sauf que les 21 Bartholoméens issus des anciens CCQ sont déjà avisés de la charte et sont membres d’office des CPS.

    ·         Pas le droit aux comptes-rendus des nouveaux (CPS) pour les élus municipaux sauf l’adjoint et ses 3 conseillers municipaux délégués…

     

    Chaque CPS auront au maximum 25 personnes issues des secteurs définis par la majorité actuelle : encore un bel exemple de démocratie ! Les élus municipaux n’ont pas le droit d’y être, sauf les 3 conseillers délégués par secteur et devinez qui d’autre ? Bien sûr l’adjoint à la proximité qui sera le garant des débats et du respect de la charte qu’il a lui-même validée ! Chapeau tout de même, il ne pourra pas ainsi se démentir ! Quel homme important tout de même cet adjoint ! Il aura en plus le droit de refuser ou de limoger un membre d’un CPS, selon des critères qu’il a lui-même défini… Géraldine GUYON lui a suggéré qu’une commission statue en cas de limogeage d’un membre indélicat : réponse négative puisque c’est le garant !

    On serait plus près d’une dictature que d’une démocratie ? Il est des temps où l’on faisait croire aux citoyens qu’ils pouvaient s’exprimer ! On a vu les résultats ensuite…

    En plus, l’adjoint se permet même en séance publique de dire au conseiller de la minorité qu’il aura dû lire la charte des CPS, alors qu’elle n’était pas jointe avec les documents de travail du conseil municipal ! Oupsss : n’est il pas également adjoint à la communication ? UN PEU D’HUMILITE ET DE RESPECT  monsieur le jeune adjoint ne vous ferait pas défaut !

     

     

    Une decision modificative n° 2 balbutiante

     

    Il faut rendre hommage à l’adjointe chargée des finances qui a réussi à apporter des réponses en conseil municipal avant que notre ex-adjoint aux finances n’ait eu le temps de les poser ! Aurait-elle piratée son ordinateur ?  C’eût été préférable que les précisions fussent données avant le conseil municipal, mais cela a eu le mérite d’être fait. On peut juste remarquer que le Maire se félicite de pouvoir dire qu’à la fin de l’année 2014 il y aura 570000 euros à dépenser sur 2015 : il a affirmé en séance que le terrain synthétique de football en bénéficiera ! Dommage que tout n’ait pas été lancé dès avril 2014 au lieu d’attendre 2015…

    Quand on sait qu’au budget primitif, ils disposaient de près d’un million d’euros pour pouvoir initier et/ou lancer des projets de la nouvelle majorité !

    Une première tout de même : des interruptions de séance pour demander à la chef du service finances de la commune de donner des précisions aux questions des élus, dont le Maire ! A force de délégué à ses adjoints, en n’oublierait-il qu’il est le garant des fonds publics ?