• CM du 29 juin 2015

    Des privilèges qui passent mal

     CM du 29 juin 2015

                                         

     

              Au Conseil Municipal du 18 mai dernier, les cinq élus d’opposition du groupe SBRE2014 ont refusé  de participer au vote sur une délibération portant sur les tarifs du THV pour la saison 2015 / 2016 au motif que l’adjointe à la Culture défendait un tarif préférentiel pour les élus, en l’occurrence le demi-tarif, ce qui représentait pour nous un « conflit d’intérêt ».

    A l’heure  où les finances des communes sont mises à mal et  où des efforts sont demandés aux habitants et aux associations, il nous semblait normal de mettre fin à tous privilèges pour les élus.

    Il semble bien que la Préfecture, alertée par notre refus de participer à ce vote, se soit penchée un peu plus sur les délibérations transmises par notre commune pour contrôler  leur légalité, et y ait décelé quelques dispositions contraires à la loi sur des tarifs préférentiels accordés également aux agents de la collectivité. Un rejet de ces délibérations et une injonction de les soumettre à nouveau au conseil municipal ont  alors été signifiés au Maire.

    En séance du Conseil Municipal de ce lundi 29 juin les deux délibérations dénoncées par le Préfet portant tarifs des secteurs sports et culture, débarrassées des tarifs réduits pour les agents et les élus   étaient à nouveau soumises au vote. Nous les avons approuvées.

    Mais Monsieur BREJEON s’est aventuré à nous faire le reproche d’avoir, par notre refus de participer au vote le 18 mai, alerté les services de la préfecture qui risquent bien d’être maintenant plus vigilants sur la légalité des délibérations prises par notre commune. Les élus sont les garants de l’application de la loi. Nous continuerons à nous tenir à cet engagement. Les 21 élus de la majorité en cherchant à s’octroyer un privilège de plus se croient sans doute au-dessus des lois. C’était sans compter sur notre vigilance.