• Edito avril 2015

    Edito avril 2015Déni de démocratie

     

                                              

    Le temps n’est pas si lointain ou Saint-Barthélemy était géré par un Maire jugé autocrate. Rappelez-vous, Monsieur BREJEON siégeait à ses cotés sur la même liste en 2001. Il est vrai aussi qu’il a été un des premiers à s’engager dans la dissidence qui a conduit à l’éviction de ce Maire-là avant la fin de son mandat : déni de démocratie déjà. Aujourd’hui, ne reproduit-il pas le même schéma : des orientations prises sans explication, une opposition mise de côté, des colistiers impliqués que l’on peut compter sur les doigts d’une main, une communication qui prime sur la richesse d’un débat : déni de démocratie encore.

     

    Monsieur BREJEON met en place une commission extra-municipale pour associer les habitants à une réflexion sur la ré-urbanisation du secteur « Coubertin » dans lequel s’insèreraient des logements à destination des séniors. Cette commission ne s’est réunie qu’une seule fois que déjà Monsieur BREJEON communique dans la presse pour annoncer que le rez de chaussée de ce bâtiment à construire appartiendra au CCAS. Alors une commission pour un simulacre de démocratie ou plus vraisemblablement déni de démocratie, autocratie ?

    Les communes vont devoir se prononcer d’ici l’été sur deux sujets majeurs pour l’avenir : La Communauté d’Agglomération d’Angers Loire Métropole va devenir une Communauté Urbaine. Parallèlement, dans un objectif de mutualisation de moyens, d’économies d’échelle et de solidarité, des communes nouvelles vont voir le jour et Saint-Barthélemy devra choisir son avenir. Le Conseil Municipal devra délibérer sur les options retenues pour notre commune. La presse fait régulièrement l’écho des prises de positions de Monsieur BREJEON ; a-t-il déjà associé l’ensemble des conseillers municipaux dont ceux des minorités qui siègent autour de la table ? NON,  déni de démocratie, autocratie !.

    Les 20 conseillers de la majorité vont-ils pouvoir encore longtemps se taire ?