• Il y aura un après 2014 !!!

     

     IL Y AURA UN APRÈS 2014 !!!                         IL Y AURA UN APRÈS 2014 !!!

     

     

     

    Ainsi s’est exprimé le Maire de Saint Barthélemy lors de la cérémonie des vœux à la population lundi 5 janvier.

    Devant un auditoire moins nombreux cette année Monsieur Bréjeon, accompagné d’une partie seulement du groupe majoritaire, a présenté ses vœux à l’assemblée invitée pour l’occasion. Il faut noter au passage l’absence du député de la circonscription, du conseiller Général du canton, de l’ancien Maire de Saint Barthélemy ; ont-ils été invités ?

    Dans son intervention Monsieur Bréjeon a tenté de nous convaincre qu’avec son équipe, engagé dans une gestion innovante, il œuvrait  beaucoup pour donner un nouveau visage à notre commune. Les Bartholoméens que nous rencontrons n’ont pas cette perception de la situation, on est concrètement loin du compte !

     

    Il nous promet de ne pas augmenter les impôts ni de recourir à l’emprunt en 2015, nous prenons acte.

    Il lance le projet de logement pour ainés rue Coubertin, projet qu’il n’avait pas présenté comme prioritaire dans son  programme de campagne électorale en mars dernier. Changement donc d’orientation ? Au cours des neufs dernier mois, ce projet n’a jamais été examiné en commission ad’ hoc, les deux groupes minoritaires ont été exclus de la réflexion sur un projet aussi structurant pour notre commune !

    Il annonce qu’un bailleur est prêt à réaliser cette opération.. Mais alors, monsieur Bréjeon aurait-il oublié qu’un appel à projet auprès de plusieurs opérateurs permettrait d’apporter la meilleure réponse aux services à rendre ? Avant de choisir celui qui réalise ne faut-il pas définir son projet pour savoir qui est le mieux placé pour le réaliser ?

    Il se félicite du projet de réhabilitation de la « barre » de la Paperie, nous aussi, et pour cause c’est l’équipe municipale précédente à laquelle nous appartenions aussi qui a soutenu ce projet.

    Il nous promet une fête communale à Pignerolles. Cela au moins pourrait être intéressant ! Mais on apprend dans le même temps que les clubs sportifs sont écartés de la réflexion sur cette manifestation populaire !

    Au prétexte que les programmes de campagne des trois groupes présents autour de la table du Conseil Municipal présentaient quelques similitudes, monsieur Bréjeon  espère que le budget 2015 sera voté à l’unanimité ; il oublie simplement que c’est la manière de les mettre en œuvre qui conduira les groupes minoritaires à ne pas approuver le budget 2015.

     

    Pour le bilan des 9 derniers mois, il faut quand même mettre au crédit de cette équipe :

    • l’organisation des rencontres avec les entreprises basées sur la commune (petits déjeuners et apéritif) sans pour autant pouvoir mesurer l’impact de ces rencontres sur l’emploi pour nos concitoyens et en regrettant que ce soit l’occasion pour un conseiller de la majorité de faire la publicité de l’entreprise qu’il dirige.
    •  la gestion plutôt réussie de l’accueil sur la plaine de Chauffour d’une mission évangéliste au cours de l’été dernier.

     

    Enfin, était-ce vraiment le moment d’évoquer le parrainage fin janvier d’une jeune collégienne Angolaise menacée d’expulsion ? Il est des moments et des lieux plus appropriés pour traiter d’un sujet aussi grave et permettre surtout de le faire  de manière plus profonde et d’afficher un positionnement politique fort sur le sort réservé aux réfugiés et à leurs difficultés.

     

    Par manque d’objectivité on ne peut pas dire que ce discours nous ait enthousiasmé,  ni d’ailleurs fait penser ou croire ne serait ce qu’un petit instant que les choses allaient changer en 2015. Le ton est en général donné dès les premiers mois.