• OF du 06 mai 2015

    L’opposition juge le bilan municipal « peu convaincant »

    OF du 06 mai 2015   

                   La porte-parole de Saint-Barthélemy Réussir ensemble - SBRE - (un des deux groupes minoritaires du conseil), Géraldine Guyon, et ses amis « n’ont pas été convaincus » par la prestation, le 27 avril dernier, de l’équipe municipale majoritaire. La forme choisie, une réunion publique au THV, était certes « innovante » mais relevait surtout, selon eux, « du show ». Et ne facilitait pas les échanges avec le public. Sur le fond, l’opposition note des discours « pas toujours cohérents, ou clairs ». Avec divers exemples à l’appui. L’objectif du désendettement de la commune est en contradiction avec un éventuel recours à l’emprunt pour de futurs investissements. Se pose la question de la pertinence, aujourd’hui, d’un « lourd » investissement engagé (900 000 €) pour un terrain synthétique de foot. Si le feu vert est donné pour le soutien financier aux associations, les subventions sont revues à la baisse ainsi, vraisemblablement, que les services correspondants rendus à la population, économie de fonctionnement oblige… Ils doutent de l’écoute accordée à la réflexion collective pour la création d’un « habitat senior », rue Pierre de Coubertin. Le groupe de travail a proposé de favoriser la mixité et l’intergénérationnel mais « il semble que la majorité soit sourde aux propositions des autres ». Et perplexité affichée quant à l’action municipale en matière de proximité et de communication. À propos des attentes des Bartholoméens, une vision statistique prévaut : « Nombre de demandes, délais de réponse, rien sur le taux de satisfaction… Où est l’humain ? » Le groupe SBRE remarque aussi la tendance de la majorité « à oublier » que certains chantiers sont engagés depuis plus d’un an (PLUi, liaison douce Saint-Barthélemy-Angers, réhabilitation de la Paperie…) « Bref, l’héritage a du bon … »

    La porte-parole de Saint-Barthélemy Réussir ensemble - SBRE - (un des deux groupes minoritaires du conseil), Géraldine Guyon, et ses amis « n’ont pas été convaincus » par la prestation, le 27 avril dernier, de l’équipe municipale majoritaire. La forme choisie, une réunion publique au THV, était certes « innovante » mais relevait surtout, selon eux, « du show ». Et ne facilitait pas les échanges avec le public. Sur le fond, l’opposition note des discours « pas toujours cohérents, ou clairs ». Avec divers exemples à l’appui. L’objectif du désendettement de la commune est en contradiction avec un éventuel recours à l’emprunt pour de futurs investissements. Se pose la question de la pertinence, aujourd’hui, d’un « lourd » investissement engagé (900 000 €) pour un terrain synthétique de foot. Si le feu vert est donné pour le soutien financier aux associations, les subventions sont revues à la baisse ainsi, vraisemblablement, que les services correspondants rendus à la population, économie de fonctionnement oblige… Ils doutent de l’écoute accordée à la réflexion collective pour la création d’un « habitat senior », rue Pierre de Coubertin. Le groupe de travail a proposé de favoriser la mixité et l’intergénérationnel mais « il semble que la majorité soit sourde aux propositions des autres ». Et perplexité affichée quant à l’action municipale en matière de proximité et de communication. À propos des attentes des Bartholoméens, une vision statistique prévaut : « Nombre de demandes, délais de réponse, rien sur le taux de satisfaction… Où est l’humain ? » Le groupe SBRE remarque aussi la tendance de la majorité « à oublier » que certains chantiers sont engagés depuis plus d’un an (PLUi, liaison douce Saint-Barthélemy-Angers, réhabilitation de la Paperie…) « Bref, l’héritage a du bon … »