• OF du 24 février 2016

    OF du 24 février 2016

     

    La démission d'un conseiller de la minorité

     

     

     

    Marc Petit, conseiller de la minorité à Saint-Barthélemy-d’Anjou, estime ne pas être entendu.

    Par courrier envoyé mardi 23 février, Marc Petit fait part de sa démission au maire de Saint-Barthélemy-d’Anjou, Dominique Bréjeon.

                                                     « Ni écouté, ni entendu »

    Membre du conseil municipal de la minorité depuis les élections de mars 2014, Marc Petit est membre des commissions Éducation enfance sport, commission d’appel d’offres, jury de concours, commission marchés à procédure adaptée (Mapa) et commission technique paritaire.

    Il écrit « souhaiter se retirer de cette fonction ».

    Il estime avoir de plus en plus le sentiment « d’être ni écouté ni entendu tant lors du travail en commissions que dans celui en séance du conseil ».

    Il déclare à l’adresse du maire « regretter le peu de confiance que vous accordez aux élus des minorités et le peu d’attention que vous portez à leurs propositions ». Et ajoute qu’il prendra les dispositions nécessaires pour transmettre toutes informations utiles à son successeur. Qui devrait être le suivant sur la liste de l'opposition. Cette démission prendra effet à réception du courrier par le maire.